Construction d’un parc solaire sur une carrière

Vue d'ensemble

BayWa r.e. entame la construction d’un parc solaire de 5 MW sur une ancienne carrière de gypses, sur les communes de Pouillon et Bénesse-Les-Dax (Les Landes – 40).

Acteur de premier plan dans le développement des énergies renouvelables sur le territoire national depuis 2005, BayWa r.e. engage aujourd’hui la construction d’un parc solaire photovoltaïque d’environ 5 MWc sur une ancienne carrière de gypse sur les communes de Pouillon et Bénesse-lès-Dax (Landes - 40). 

Cette installation de production d’énergie renouvelable sur un site anthropisé produira une énergie décarbonée et s’accompagnera d’aménagements paysagers valorisant une friche aujourd’hui colonisée par une espèce végétale invasive. Sa mise en service est prévue en janvier 2021.

BayWa r.e. développe notamment ses projets solaires sur des sites tels que les friches industrielles, les anciennes carrières ou les terrains militaires impropres aux usages agricoles afin de les revaloriser. La société est par ailleurs le leader européen de l’installation de parcs solaires flottants sur des plans d’eau.

Caractéristiques du parc

Le parc solaire photovoltaïque, composé de 12 000 modules, sera installé sur une ancienne zone de stockage de stériles issus de l’exploitation de la carrière, sur les communes de Pouillon et Bénesse-lès-Dax, dans le département des Landes, en région Nouvelle-Aquitaine.

D’une puissance avoisinant les 5 MWc, le parc solaire produira environ 5828 MWh d’électricité renouvelable par an et évitera près de 1810 tonnes de CO2. Sa production correspondra à l’équivalent de la consommation énergétique, chauffage compris, d’environ 1300 foyers. Le projet a été lauréat d’un appel d’offre de la CRE en février 2019.

Au titre de l’IFER (impôt forfaitaire sur les entreprises de réseaux), plus de 13 500 € seront versés chaque année aux collectivités locales.

Revaloriser un site artificialisé et géologiquement contraint 

Le site d’implantation a fait l’objet d’un remblaiement durant l’activité de la carrière de gypse voisine. Les sols, remaniés, sont constitués de stériles provenant de la carrière de gypse. Constitué d’une zone remblayée sableuse, le site est aujourd’hui envahi par l’Herbe de la Pampa, une espèce végétale exotique invasive avérée en Nouvelle-Aquitaine.

Les tables métalliques accueillant les panneaux seront fixées au sol par des pieux battus. Les modules photovoltaïques seront montés sur des châssis inclinés pour former ces tables, alignées selon des rangées exposées au Sud, pour maximiser l’énergie reçue du soleil.

Un parc intégré dans le paysage local

BayWa r.e. a conçu le parc solaire dans une logique de préservation de l’environnement et d’aménagement paysager.

Les arbres et arbustes présents en bordure du site seront ainsi conservés. Des haies seront implantées en connexion avec les éléments boisés du secteur pour assurer une continuité écologique et pour créer des écrans visuels limitant la perception du parc.

Ces haies paysagères seront composées d’essences sauvages locales adaptées au sol et non invasives. L’implantation de ces essences apporteront un bénéfice environnemental complémentaire à l’installation de la centrale.

Vue d'ensemble
Dorine Guesdon
Responsable marketing et communication
BayWa r.e. France SAS
Vers le haut